Archange Michel


archange michel

Voici l’Archange Michel.
Prince de milice, il chasse les démons et les conflits.
Il apporte la paix et la justice.
Il est conseillé une neuvaine du 15 au 23 de chaque mois.

Cet Archange est aussi le Patron de Bruxelles, Capitale de l’Europe, où est extrêmement l’appel au calme et à la prudence.
Je me suis permis quelques prédictions sur la Belgique :

  • Très bon gouvernement
  • Bon Premier ministre, juste, sage et responsable, mais qui devra gérer les erreurs passées de ses prédécesseurs. Et, souvent, il devra faire preuve d’autorité.
  • La Commission parlementaire apportera la lumière et encore des surprises, qui peuvent influencer les élections régionales pour ce qui concerne certaines personnalités impliquées de près ou de loin.
  • L’affaire FORTIS : tout ce qui est arrivé résulte de manque de temps et d’impulsivité.. La banque BNP PARIBAS reste toujours la meilleure solution ; Il est probable que l’Etat fasse un geste envers les actionnaires, pour autant que ceux-ci soient encore en possession de parts.
    Un appel au calme est souhaitable, c’est une affaire où rien ne se perd, mais où tout se transforme.
  • Entre le 1er mars et le 30 septembre, c’est une période délicate pour le gouvernement. Si cette période difficile n’est pas surmontée, on pourra difficilement atteindre l’échéance électorale de 2011 ;
Les trois lettre BHV : une fois les élections régionales passées, ce cas devra être traité.
Cela fera très mal et va raviver les conflits communautaires.
Il faudra trancher, mais les Francophones ne vont pas se laisser faire.
Le Premier ministre sera mis en difficulté par sa propre communauté.
Néanmoins, un accord est possible, si on est prêt à partager et à échanger, à faire des concessions.
D’ailleurs, les trois régions devront être présentes autour de la table des négociations.
Si rien ne s’avère possible, ce sera à l’électeur de trancher.


Quant au plan international…
L’Europe doit faire attention, même si elle agit avec l’Amérique : prudence en paroles. Il faudra agir de concert et vite, pour aboutir à une solution pour Israël et la Palestine.
Il sera difficile de calmer la situation, car il s’agit ici d’un conflit à connotation religieuse, impliquant diverses interprétations.

De toutes manières, un jour ou l’autre, d’ici à 2013, nous ne seront pas à l’abri d’un conflit mondial. Malgré de belles réussites, ce sera pour Obama le plus grand danger. Il sera exposé, quoiqu’il fasse.